Devenir membre Accès membre

Source : Belgian Bariatric Allied Health Society - https://bbahs.net

Grossesse et chirurgie bariatrique

Présentation

Résumé de la présentation du Pr Roland Devlieger

Gynécologue, U.Z. Leuven, vice président BASO et directeur du projet AURORA*

*Projet AURORA = bAriatric sUrgery Registration in wOmen of Reproductive Age

 

 

La moitié (ou plus) des femmes qui envisagent une chirurgie bariatrique sont en phase de procréer. Il est donc important de donner une place au gynécologue dans la démarche de chirurgie de l’obésité. Le Pr Roland Devlieger se questionne à ce sujet au sein de son service.

 

Une grossesse rapide après une telle chirurgie n’est pas recommandée (augmentation significative de mortalité fœtale durant la première année post chirurgie bariatrique suite à la perte massive et rapide du tissu gras) mais elle pourrait s’expliquer par :

  • Amélioration des fonctions hormonales et de la fertilité
  • Sensation de mieux-être -> nouvelles rencontres ou augmentation de l’activité sexuelle
  • Diminution de l’absorption des contraceptifs oraux (pour le Bypass)
  • Non prise des contraceptifs oraux (1/3 des patientes n’en prendrait pas)

 

=> Les grossesses non prévues sont donc plus fréquentes.

 

Grossesse après une chirurgie bariatrique : Ce à quoi il faut faire attention

  • Prise d’un contraceptif fiable au moins 1 an après l’intervention. Il est possible de placer un stérilet au moment de la chirurgie de l’obésité.
  • Risques de carences liées à l’intervention
  • Risques liés aux complications après une telle chirurgie (maux de ventre, vomissements,…sont parfois des signes de complications post-opératoires et non des effets secondaires à la grossesse)

 

Carences possibles lors de la grossesse chez les patientes opérées :

Que faut-il contrôler durant les visites chez le gynécologue ?

  • Fer, Protéines, vitamine B12, acide folique, vitamine D, vitamine A, vitamine K, Calcium

 

Lignes de conduite actuelles :

 

Préconception :

ATTENDRE 12 à 18 mois après une chirurgie pour être enceinte !

  • Mise en place d’un stérilet (plus efficace)
  • Corrections alimentaires si nécessaire
  • 4 mg d’acide folique (10x plus)
  • Dépistage rapide d’une éventuelle grossesse si absence de règles

 

1er trimestre :

  • Coaching : corriger les carences nutritionnelles
  • Ajouter un supplément d’acide folique
  • Desserrage de l’anneau si nécessaire (nausées matinales)

 

2ème et 3ème trimestre :

  • Prise de poids normale : + 5 à 9 kg si obésité
  • Prise de poids normale : + 7 à 11.5 kg si surpoids
  • Prise de sang pour dépister le diabète gestationnel (PAS d’HGPO (= hyperglycémie provoquée orale)
  • Corriger les éventuelles carences

 

Après accouchement :

  • Surveiller les carences chez la maman ET chez l’enfant
  • Préférer l’allaitement maternel : ok même si carences nutritionnelles chez la maman et/ou si déséquilibre alimentaire

 

Donc, la chirurgie a des avantages MAIS si une femme souhaite être enceinte, il est important qu’elle soit consciente de la nécessité d’un accompagnement régulier par son gynécologue.

© 2012-2018 - Mentions légales - Vie privée